22 Fév

La voiture électrique moins chère à l’achat que la voiture thermique dès 2025

la voiture électrique moins chère que la thermiqueD’après Daniele Schillaci, haut-responsable de Nissan, les prix de la voiture électrique croiseront ceux des thermiques dès 2025. Il semblerait donc que d’ici sept ans, la voiture électrique rivalisera avec les essence et diesel en termes de prix d’achat. En conséquence directe d’équilibrage des prix, on prévoit le décollage des ventes des véhicules électriques. C’est une bonne nouvelle et une avancée certaine pour la transition énergétique dans le secteur de l’automobile.
Pour Daniele Schillaci, il y a de nombreuses raisons de penser que cette prévision se réalisera. En effet, interrogé par le journal Financial Times, le vice-président de Nissan explique : « 2025 sera le point tournant ou le coût d’une voiture électrique et de son équivalent avec un moteur à combustion interne sera le même ». Il ajoute : « Ce que nous savons, c’est que la relation entre la densité des batteries et les coûts s’améliore en permanence ». Le vice-président a également dit attendre « à moyen terme », « une révolution technologique sur la batterie ». Enfin, Monsieut Schillaci précise surtout qu’une révolution technologique permettant de rendre le rapport coût/efficacité des batteries nettement plus intéressant devrait arriver à court terme.

L’équilibrage des prix pour 2025 : une prévision hautement probable

Pour ceux qui ont suivi l’actualité de la motorisation électrique de près, cette prévision n’est pas tellement surprenante. Car celle-ci rejoint les conclusions que d’autres avaient précédemment tirées au terme de différentes études. Par exemple, en juin 2017, un rapport publié par Bloomberg avait également prédit un équilibrage des prix des VE et des véhicules thermiques pour 2025.
Par ailleurs, d’après le rapport d’analystes d’UBS publié en mai 2107, TCO d’une voiture électrique sera inférieur à celui d’une voiture à moteur thermique, et ce, dès cette année en Europe. Ce TCO (Total Cost of Ownership ou coût total de possession) concerne l’ensemble des coûts liés à la possession et l’utilisation d’un véhicule, en ce compris les recharges et la maintenance. Ce rapport d’UBS confirme donc qu’au final, à l’usage, le véhicule électrique est déjà moins cher que le thermique. De son côté, le BEUC (Bureau européen des unions de consommateurs) a également réalisé une étude en 2016, sur les coûts des motorisations. Il en ressort que les deux motorisations devraient présenter un coût similaire autour de l’année 2024.

 

Le véhicule électrique, finalement plus rentable que le thermique

Optimiser sa flotte d'entreprise avec le véhicule électriqueCe qu’il faut en retenir, c’est que différents experts se sont penchés sur l’évolution des coûts de la motorisation. Et que d’une manière générale, nombre d’entre eux s’accordent à dire que le prix d’achat du VE sera très probablement inférieur à celui des voitures thermiques à l’horizon 2025. Mais surtout, nombreuses sont les études qui ont démontré qu’à l’usage, les coûts (TCO) des véhicules électriques étaient déjà moins élevés que ceux des équivalents essence et diesel.
Cela signifie donc, qu’utilisé à bon escient, l’électrique s’avère plus rentable que l’essence et le diesel. D’ailleurs, chez Antsway, nous en sommes certains et le prouvons au quotidien. En effet, nous proposons aux entreprises d’optimiser et de rentabiliser leurs flottes de véhicules, notamment via l’intégration et la priorisation du véhicule électrique. Car, comme cet article l’explique, le véhicule électrique n’est pas seulement écologique, mais aussi moins coûteux que les thermiques.
Pour en connaître davantage sur les prestations d’Antsway autour de la rentabilisation de flotte d’entreprise et autour du véhicule électrique, rendez-vous sur notre page dédiée !

 

Pour en savoir davantage sur le logiciel d’optimisation de tournées AntsRoute, visitez notre page dédiée.

 

Sources:

Share this